Le Jardin de
Diane de Poitiers

Présentation

Un des fleurons des jardins Renaissance :

Ce jardin est commandé par la Chancellerie, qui était la maison de l’Intendant de Catherine de Médicis. Deux allées perpendiculaires et deux autres en diagonale délimitent ainsi huit grands triangles de pelouse décorés de délicates volutes de santolines. Il a retrouvé en son centre le jet d’eau d’origine, comme au temps de Diane de Poitiers.

Les terrasses surélevées, qui protègent le jardin des crues du Cher, sont ornées de vasques et permettent de découvrir des arbustes, ifs, fusains, buis et lauriers-tin qui rythment les dessins des massifs. Plus d’une centaine d’hibiscus sur tiges y fleurissent en été. Entre ces arbustes, les plates-bandes de fleurs soulignent la géométrie rigoureuse de ce jardin.

Tout autour, des rosiers grimpants Iceberg habillent les murs qui soutiennent les terrasses.

Plus imposant que le jardin Catherine de Médicis, il permet de découvrir la façade est de Chenonceau.